Sélectionner une page

L’année dernière a été difficile pour l’emploi dans le secteur biopharmaceutique. Ll’industrie a annoncé plus de 22 000 licenciements en 2013, selon Charles, soit 57 % de plus qu’en 2012. Les prochaines années ne semblent pas être beaucoup plus faciles, car le secteur biopharmaceutique continue d’absorber des coups qui comprennent l’augmentation des coûts de la réforme des soins de santé, la faiblesse économique continue et les pertes de clients de brevets. Un autre coup potentiel porté à l’industrie est la limitation des prix, si les pays européens et certains pays asiatiques continuent à ne voir que peu d’avantages dans les nouveaux médicaments spécialisés à six chiffres.

Pourtant, il reste quelques lueurs d’espoir au milieu de la morosité, à savoir des projections de croissance continue de l’emploi sur une décennie dans certains postes de l’industrie biopharmaceutique américaine. Voici une liste de 10 professions de la recherche et de la biotechnologie clinique qui devraient créer des emplois jusqu’en 2022.

#10. Épidémiologistes

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 500 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 5 100 emplois
  • Perspectives de l’emploi, 2012-22 : 10
  • Salaire médian, 2012 : 65 270 euros par an

A propos de la position : Les épidémiologistes compilent des données pour tenter de comprendre les causes des maladies, améliorer les questions de santé publique et prévenir les problèmes futurs. Pour ce faire, ils mènent diverses expériences, enquêtes et entretiens et étudient les données qu’ils ont compilées. Une grande capacité d’observation est requise dans ce domaine, car ils doivent constamment analyser des données et planifier des études afin de trouver de nouvelles statistiques sur les maladies, puis communiquer ces résultats à d’autres personnes dans le domaine médical et de la santé publique.

#9. Conseillers en génétique

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 900 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 2 100 emplois
  • Perspectives d’emploi, 2012-22 : 41
  • Salaire médian, 2012 : 56 800 euros par an

A propos de la position : Les conseillers en génétique évaluent le risque individuel ou familial pour une variété de maladies héréditaires, telles que les troubles génétiques et les anomalies congénitales. Ils fournissent des informations et des conseils aux autres prestataires de soins de santé ou aux personnes et familles concernées par le risque de maladies héréditaires.

#8. Zoologues et biologistes de la faune sauvage

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 1 000 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 20 100 emplois
  • Perspectives de l’emploi, 2012-22 : 5
  • Salaire médian, 2012 : 57 710 euros par an

A propos de la position : Les zoologistes et les biologistes de la faune étudient les animaux et les autres espèces sauvages et la façon dont ils interagissent avec leurs écosystèmes. Ils étudient les caractéristiques physiques des animaux, leurs comportements et l’impact de l’homme sur la faune et les habitats naturels.

#7. Microbiologistes

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 1 400 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 20 100 emplois
  • Perspectives de l’emploi, 2012-22 : 7
  • Salaire médian, 2012 : 66 260 euros par an

A propos de la position : Les microbiologistes se concentrent principalement sur la classification et les fonctions des microorganismes présents chez l’homme, dans les plantes, dans l’eau, etc. Ils organisent, conduisent et supervisent des recherches complexes sur ces organismes microscopiques. Ils organisent, mènent et supervisent des recherches complexes sur ces organismes microscopiques. En analysant leurs résultats, les microbiologistes acquièrent de nouvelles connaissances sur ces organismes et les traduisent en moyens de développer de nouveaux médicaments pour lutter contre les maladies.

#6. Les ingénieurs biomédicaux

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 5 200 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 19,400
  • Perspectives de l’emploi, 2012-22 : 27%.
  • Salaire médian, 2012 : 86 960 euros par an

A propos de la position : Les ingénieurs biomédicaux utilisent leurs connaissances en ingénierie pour concevoir et construire des systèmes et des produits à usage médical. Les produits que les ingénieurs biomédicaux créent et produisent sont essentiels au diagnostic des maladies. Ils sont responsables de la réparation des dispositifs qu’ils construisent, de l’assurance de leur fonctionnalité et de leur sécurité, et travaillent en étroite collaboration avec les scientifiques, les médecins et d’autres personnes dans le domaine médical pour observer les composants d’ingénierie des processus et des systèmes biologiques afin de planifier leurs développements en conséquence. Les ingénieurs biomédicaux fournissent notamment des prothèses, telles que des organes artificiels, et des dispositifs tels que les IRM et les tomodensitogrammes.

#5. Biochimistes et biophysiciens

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 5 400 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 29 200
  • Perspectives d’emploi, 2012-22 : 19%.
  • Salaire médian, 2012 : 81 480 euros par an

A propos de la position : Les biochimistes et les biophysiciens conçoivent et réalisent divers tests complexes pour leurs recherches. Leur travail s’étend de l’étude des protéines, de l’ADN, de l’ARN et de plusieurs autres molécules à l’étude et aux tests de médicaments déjà développés et aux effets qu’ils ont sur les systèmes biologiques et plus encore.

#4. Techniciens en chimie

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 6 000 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 63,600
  • Perspectives d’emploi, 2012-22 : 9
  • Salaire médian, 2012 : 42 920 euros par an

A propos de la position : Les techniciens en chimie utilisent des instruments et des techniques spéciaux pour aider les chimistes et les ingénieurs chimistes à rechercher, développer et produire des produits et des procédés chimiques.

#3. Techniciens en biologie

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 8 000 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 80,200
  • Perspectives de l’emploi, 2012-22 : 10
  • Salaire médian, 2012 : 39 750 euros par an

A propos de la position : Les techniciens en biologie aident les scientifiques biologiques et médicaux à mener à bien leurs recherches et leurs expériences. Ils sont responsables de la mise en place et de l’entretien des laboratoires, ainsi que du nettoyage des instruments et des équipements de laboratoire pour s’assurer qu’ils sont prêts à l’emploi. Ils préparent des échantillons dans le laboratoire en vue de leur analyse, effectuent leurs propres tests et expériences, compilent des données et enregistrent leurs résultats.

#2. Les scientifiques médicaux

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 13 700 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 103,100
  • Perspectives d’emploi, 2012-22 : 13
  • Salaire médian, 2012 : 76 980 euros par an

A propos de la position : Les scientifiques médicaux se spécialisent dans la recherche et l’étude des systèmes biologiques afin de mieux comprendre et traiter les maladies humaines. Leur travail peut aller de la conduite de leurs propres expériences et recherches basées sur des hypothèses uniques, à l’étude plus approfondie de médicaments et de maladies préexistants par la réalisation d’essais cliniques.

#1. Technologues et techniciens de laboratoire médical et clinique

  • Évolution de l’emploi, 2012-22 : 70 600 emplois de plus
  • Nombre d’emplois, 2012 : 325,800
  • Perspectives d’emploi, 2012-22 : 22%.
  • Salaire médian, 2012 : 47 820 euros par an

A propos de la position : Les technologues et techniciens de laboratoire médical et clinique travaillent dans des laboratoires ou des établissements de soins de santé et effectuent des tests en étudiant le sang, les fluides, les organes, les tissus et d’autres substances qu’ils ont prélevés afin de les analyser. Les technologues effectuent généralement les tâches les plus difficiles et supervisent les techniciens. Les deux travaillent ensemble pour faire fonctionner les instruments et les équipements de laboratoire. Les technologues et les techniciens peuvent être généralistes ou spécialisés dans un domaine particulier, qui comprend, sans s’y limiter, la chimie clinique, les banques de sang, l’immunologie et la biologie moléculaire.