Guide de la formation en Haute Normandie

Panorama de la profession de charpentier

Dans le secteur du bâtiment, le charpentier est l’un des artisans les plus sollicités. Il intervient dans le cadre de la construction comme dans la rénovation de logements et locaux professionnels. Il a la possibilité d’exercer son activité en tant que travailleur indépendant avec son entreprise individuelle ou dans une société. Le choix d’une formation professionnelle en charpenterie est une bonne idée pour accéder au monde de l’emploi. C’est aussi une option à envisager en vue d’une reconversion professionnelle. Si vous faites vos premiers pas dans le métier de charpentier ou nourrissez des envies pour l’intégrer, cet article est le vôtre.

Quelles sont les missions du charpentier ?

Comme l’indique son nom, le charpentier est un professionnel spécialisé dans les travaux concernant la charpente des constructions. La plus grosse part de ses interventions se concentre sur la charpente mais il est mesure d’effectuer bien d’autres tâches.

La conception et la construction de charpente

Le charpentier est sollicité pour tout projet de construction nécessitant la pose d’une charpente et d’une toiture en ardoise, tuile, tôle… Autrefois, les charpentes se réalisaient exclusivement en bois. Mais l’évolution du secteur du bâtiment a révélé l’utilité du métal pour la constitution de cette structure. Les charpentes métalliques sont surtout prisées pour la construction de bâtiments industriels.

De nos jours, le charpentier conçoit tous types de charpentes, allant des modèles traditionnels aux modèles adaptables en passant par les modèles à fermettes. Il effectue le tracé de l’équipement selon les indications des plans du bâtiment. Après s’être assuré que son schéma répond aux attentes, il procède à la création des différents éléments constitutifs de la structure. Ainsi construit-il la charpente en veillant à sa solidité.

La pose de charpente

Le charpentier réalise la plupart des opérations dans son atelier. Une fois la charpente conçue et construite dans ce cadre, il devra se rendre sur le chantier. Mais avant, il effectue des essais d’assemblage pour être certain que sa réalisation est conforme à ce qui est demandé. Ce n’est qu’après cette étape qu’il transporte l’ensemble des composants de la structure sur le lieu de pose.

Évidemment, il ne saurait effectuer toutes ses tâches tout seul. Il a besoin de l’assistance d’une équipe de professionnels ou d’apprentis en atelier et surtout sur le chantier. Le charpentier doit aussi disposer de l’équipement nécessaire pour le levage de différentes pièces ou de la charpente après l’assemblage. Dans de nombreux cas, la pose de la couverture de toit est l’une des prestations offertes par une entreprise de charpenterie.

travaux de menuiserie

L’aménagement de combles

Un artisan qui a suivi une formation de charpentier est généralement qualifié pour réaliser des aménagements à l’intérieur d’une construction. En l’occurrence, il a, entre autres, pour mission de rendre habitables les combles qui disposent d’un espace conséquent. À cette fin, il peut être sollicité en cas de rénovation de la toiture. Le charpentier peut aussi aménager les combles au moment de la construction et donc de la réalisation de la charpente. C’est d’ailleurs la meilleure façon de transformer facilement les combles en une pièce de vie. Pour rendre cet espace accessible, le charpentier mettra en place des escaliers.

Charpentier : quid de l’assurance RC et décennale ?

Le charpentier est concerné par l’assurance responsabilité civile et décennale et doit veiller à bien choisir son contrat.

L’obligation de l’assurance Responsabilité civile

Le Code des assurances stipule qu’un certain nombre de professionnels du bâtiment doivent souscrire à une assurance qui couvre leur responsabilité civile (RC). Un contrat d’assurance RC s’accompagne de la garantie décennale qui s’étend sur 10 ans. L’obligation s’applique à tout charpentier travaillant en France, qu’il soit de nationalité française ou étrangère. Soulignons que les garanties d’une assurance décennale pour charpentier épargnent à l’artisan des poursuites judiciaires à la suite de ses travaux. Au-delà de son caractère contraignant, l’adhésion à un contrat d’assurance RC et décennale est une mesure favorable au professionnel.

Les avantages d’une assurance RC pour le charpentier

Le premier avantage d’une assurance RC et décennale pour le charpentier est qu’elle lui évite de se retrouver sous le coup de la loi. Il va sans dire que l’apparition de défauts après l’intervention d’un artisan, tous métiers confondus, n’est pas à exclure. En tant que charpentier, la souscription à une assurance RC et décennale amènera les potentiels clients à avoir une image positive d’entreprise.

En cas de dommages liés à vos travaux et révélés dans les dix années suivant la livraison de l’ouvrage, l’assureur prendra en charge la réparation. Les dommages couverts par les garanties décennales sont de divers ordres. Rapprochez-vous d’une compagnie d’assurance pour en savoir plus.

Le choix de son assurance RC et décennale

Si vous êtes charpentier et souhaitez souscrire à une assurance RC et décennale, évaluez plusieurs offres. Faisons remarquer que tous les assureurs n’acceptent pas de couvrir les dommages pouvant faire suite aux travaux de charpenterie. Les compagnies d’assurance qui s’engagent dans cette voie définissent quelques conditions à remplir par les artisans pour souscrire aux contrats.

Si votre entreprise a une existence légale et vous avez un peu d’expérience dans le métier, vous devriez pouvoir accéder à cette assurance. L’accompagnement d’un courtier en assurance RC et décennale vous sera utile pour trouver un contrat peu coûteux. Le spécialiste en assurance explorera pour vous le marché, à la recherche de l’offre la plus intéressante.

Plus de postes

Guide de la formation en Haute Normandie

Ce site est un blog de conseils et d’information sur la formation et n’a aucun lien avec l’organisme de formation CNAM

Suivez-nous
Copyright © 2022 | Tous droits réservés.