Guide de la formation en Haute Normandie

Quelle formation pour devenir acousticien ?

Les problématiques de bruit sont de plus en plus prépondérante dans notre vie de tous les jours. Les confinements successifs dû à la pandémie de la COVID-19 nous l’ont bien rappelé. En ce sens, le métier d’acousticien a le vent en poupe. Dans cet article, nous verrons en quoi consiste ce métier et pour quelles formations optées afin de l’exercer.

 

Le métier d’acousticien

 

Le métier d’acousticien est relativement large. Son but est de s’intéresser au bruit : de le caractériser, voire de le réduire. Des normes acoustiques existent, il doit s’assurer de leur respect. Un acousticien peut donc travailler dans de nombreux secteurs (architecture, automobile, …). Son métier sera quelque peu différent en fonction de la spécialité choisie.

Un acousticien qui se spécialise en architecture va chercher à obtenir des temps de réverbération normatifs. Il s’assurera également du nombre de décibels pouvant « entrer » ou « sortir » dans une pièce donnée. Il peut donc intervenir en amont d’un projet pour conseiller un maitre d’œuvre ou un architecte. Il peut par ailleurs intervenir en aval pour contrôler le niveau de bruit final. Un acousticien peut également se spécialiser dans les cinémas privés ou les studios d’enregistrement. Il existe donc de nombreux débouchés à ce métier. Comme expliqué, le métier d’acousticien s’organise, bien souvent, en 3 temps :

  • une phase d’analyse ;
  • une phase de conseil ;
  • une phase de vérification.

Une phase d’analyse

Dans tous les projets, un acousticien va commencer par prendre acte de la situation existante et/ou voulue. Il va s’intéresser aux matériaux utilisés et à leurs propriétés acoustiques. A partir de cela, il pourra mieux comprendre les différentes problématiques inhérentes au projet de son client.

 

Une phase de conseil

Comme un médecin, ce n’est qu’après avoir effectué un diagnostic que l’acousticien pourra vous conseiller. En ce sens, il doit discuter avec vous pour bien comprendre votre objectif. En fonction du résultat voulu et de votre budget, les conseils vont varier.

 

Une phase de vérification

Pour finir, un acousticien peut effectuer une phase de vérification. Celle-ci consiste à prendre des mesures pour s’assurer que les niveaux acoustiques voulus sont bien respectés. Cette phase n’est pas obligatoire, mais permet de s’assurer de la réussite du projet de manière formelle.

 

Comment devenir acousticien ?

 

A la lecture de cette première partie, vous vous dites que le métier d’acousticien est fait pour vous ? Cependant, vous ne savez pas quelle formation effectuer pour le devenir ? Pas de panique, il existe de nombreuses formations vous permettant de devenir un spécialiste du bruit. Ces formations sont d’ailleurs dispensées un peu partout en France.

Parmi les plus connues, il est notamment possible d’étudier à l’université du Mans, à l’école centrale de Lyon ou à l’Université de technologie de Compiègne. Les formations vont de BAC+2 à BAC+8. Il existe donc des BTS, des licences et des Masters pour pouvoir exercer dans le milieu de l’acoustique. Pour en savoir plus, nous vous invitions à lire un article de PYT Audio qui vous détaille toutes les formations permettant de devenir acousticien.

Plus de postes

Guide de la formation en Haute Normandie

Ce site est un blog de conseils et d’information sur la formation et n’a aucun lien avec l’organisme de formation CNAM

Suivez-nous
Copyright © 2022 | Tous droits réservés.