Diplôme d’expertise comptable : indispensable à l’exercice du métier d’expert-comptable

 

 

Le DEC (Diplôme d’Expertise Comptable), de niveau Bac +8, est la dernière étape du cursus comptable, après les diplômes DCG et DSCG. Il s’agit d’un diplôme requis pour exercer la profession d’expert-comptable et il est comparable au 3e cycle d’études universitaires. L’expert-comptable examine les comptes de la période du bilan, établit les rapports périodiques et les comptes intermédiaires. Il compile les livres et tableaux de bord des comptes clients ou fournisseurs, puis prend en charge la paie des salariés. Il conseille également les entreprises et les accompagne dans leurs politiques de recrutement, d’investissement et de développement. Le DEC ouvre aussi la voie de l’enseignement : il permet de s’inscrire au concours de synthèse économie et gestion.

 

Pourquoi passer le diplôme d’expertise comptable ? 

En France, on compte environ 21 000 experts-comptables qui exercent leur activité en libéral ou en société. En plus d’offrir une grande autonomie et des responsabilités importantes, cet emploi offre une protection contre le chômage. De plus, la rémunération est assez confortable : un stage en entreprise est rémunéré (environ 2 500 € brut par mois) et un comptable gagne environ 5 000 € brut par mois en début de carrière. Le comptable agréé peut exercer dans le secteur public ou dans une association de comptabilité et de gestion. Contrairement au cliché de l’homme taciturne qui baisse la tête devant son ordinateur, être comptable de direction demande un bon niveau de communication, car une part importante de l’activité consiste à donner à Outline les meilleurs conseils aux entreprises, collectivités ou associations qui font appel à vos compétences. Les domaines de prédilection d’un comptable sont divers : fiscalité, droit des sociétés, contrôle de gestion, audit et stratégie… bref, c’est un métier polyvalent et en constante évolution qui nécessite un diplôme d’expertise comptable ou dec. Consultez aussi : https://www.onisep.fr/Ressources/Univers-Metier/Metiers/expert-comptable-experte-comptable

 

Qui peut obtenir le DEC ? 

Qualifications requises pour l’inscription au certificat de comptabilité professionnelle

Les candidats ayant un : 

DSCG (ou Diplôme Supérieur de Comptabilité et de Gestion) et ceux qui ont obtenu une attestation de fin de cursus. Ce certificat est délivré après un stage de 3 ans par l’Ordre des Experts-Comptables. Au cours de ce stage, le candidat prépare sa thèse ;

CAFCAC (ou Certificat d’Aptitude Fonctionnelle des Commissaires aux Comptes). Il est important de savoir que postuler au DEC sans avoir réussi au moins 4 des 7 épreuves du DSCG est indispensable. Cette situation doit être résolue avant le début de la troisième année de stage.

Quand peut-on s’inscrire ? 

Deux sessions de certificat professionnel sont organisées chaque année. La première session a lieu en mai et les inscriptions se font en janvier et février. Quant à la seconde, qui a lieu en novembre et les candidats doivent s’inscrire en août, pour réussir le DEC, il est obligatoire d’obtenir la moyenne des trois tests afin de ne pas être disqualifié. Les notes inférieures ou égales à 6/20 entraînent une disqualification pour les examens écrits. Pour l’examen oral (thèse), une note inférieure à 10 est une exclusion.

Stage de 3 ans en cabinet d’expertise comptable 

Avant de pouvoir postuler au DEC, vous devez effectuer un stage dans un cabinet d’experts-comptables. Pour 3 ans, vous êtes inscrit au Répertoire des experts-comptables agréés en tant qu’expert-comptable stagiaire à temps plein. Remarque : à ce stade, vous n’êtes pas officiellement membre de l’Ordre. Ce stage peut être effectué en France ou à l’étranger. Cependant, vous ne pouvez effectuer qu’un an de stage en dehors de l’Union européenne. Parallèlement à cette expérience professionnelle, les apprentis comptables doivent suivre des journées de formation dans un institut dépendant des conseils régionaux de l’ordre. À partir de la deuxième année, le stagiaire est tenu de remettre un certain nombre de rapports (4 au total) présentant un cas précis rencontré en cabinet ou en entreprise. L’un de ces rapports fait l’objet d’un mémoire comptable dont la confirmation est une condition d’obtention du DEC. Pendant votre stage de 3 ans, vous devrez suivre des cours en ligne ainsi que des cours en présentiel. Tous vos cours et stages vous permettront d’approfondir vos connaissances dans les domaines suivants : 

  • consulting ;
  • contrôle qualité ;
  • management ;
  • communication ;
  • éthique ou déontologie ;
  • normes et devoirs des experts-comptables.

Vous devrez rédiger une thèse d’une centaine de pages sur un sujet de votre choix. Il permettra à l’examinateur, lors de l’examen final, de constater que vous pouvez mettre en pratique vos connaissances et que vous pouvez entrer sur le marché du travail et devenir comptable agréé.

 

DEC : cours en ligne et en présentiel

Pour réclamer votre DEC, vous devrez effectuer un suivi sur trois ans, ce qui équivaut à 23 jours de cours en présentiel et 105 heures de cours en ligne. Des cours en présentiel sont offerts par la régie régionale de l’Ordre des comptables agréés la plus proche de chez vous. Si les cours en ligne vous permettent d’acquérir certaines bases, les cours en présentiel permettent de débattre et d’échanger ces connaissances à travers des applications leur utilisation. Tous les cours vous permettent de développer vos connaissances dans les domaines suivants : 

  • conseils ;
  • Contrôle de qualité ;
  • le management ;
  • communication.

Ils vous préparent également aux examens écrits, aux essais et aux tests d’évaluation. Après chaque journée de formation, vous passerez un test de validation en ligne. Vous devrez atteindre un taux de réussite minimum de 80 %. Vous pouvez répéter le test de validation autant de fois que vous le souhaitez, jusqu’à ce que vous atteigniez le score minimum requis. Chaque Conseil Régional des Ordres Spéciaux Comptables propose des formations en présentiel de 4 jours.

 

Comment se préparer à l’accès DEC ? 

Impact de la réforme du DEC 

La réforme du diplôme d’expertise comptable a élargi le programme de l’épreuve écrite n° 2 : examen contractuel et légal des comptes. L’émission se penche sur l’actualité liée aux 6 grands thèmes de l’événement. Le programme intègre désormais une terminologie propre aux commissaires aux comptes (par exemple le terme SACC ou mission de commissaire aux comptes), ainsi qu’un volet dédié aux missions extrafinancières telles que la responsabilité sociale des entreprises (RSE) ou la mesure d’audience.

Conseils méthodiques pour réussir DEC 

Une bonne organisation est la clé du succès ! D’une part, il est essentiel de replanifier avant l’expiration de votre attestation de fin de stage. Par contre, pour maximiser vos chances de réussir le DEC, faites-vous aider pour vous préparer aux épreuves, que ce soit pour la rédaction ou la rédaction de votre mémoire. Vous pouvez par exemple faire appel à un institut spécialisé dans la formation des diplômés comptables (DCG, DSCG et DEC). À l’aide de leurs outils personnalisés d’accompagnement et de pédagogie, leurs préparations se concentrent sur l’examen légal et contractuel des comptes. Les professeurs, experts du DEC, ont conçu une excellente préparation, alliant cours méthodologiques et formations tirées des annales du DEC. Au total, 10 séances de 2 heures chacune traitant de différents thèmes de l’épreuve de révision. Ces cours se déroulent à distance et en personne, à partir d’une salle de classe virtuelle à travers laquelle vous pouvez interagir en face à face avec votre professeur. Ce format permet de restituer l’ambiance réelle de la classe. Si vos contraintes ne vous permettent pas de suivre un cours en présentiel, pas d’inquiétude ! Toutes les sessions sont rejouables depuis l’espace candidat. Pour fluidifier la formation et favoriser la participation de tous les étudiants, ces professionnels de la formation vous proposent une application d’écriture collaborative. Ainsi, vous travaillez ensemble pour construire les meilleures réponses possibles à des questions tirées de mini-cas factuels issus des annales du test révisé DEC.

 

Examen DEC 

Les candidats titulaires d’une attestation de fin de stage peuvent postuler aux trois examens qui constituent le diplôme d’expert-comptable. Vous devrez réussir 3 épreuves : 

  • épreuve n° 1 : règles professionnelles et déontologie des comptables et commissaires aux comptes. Le test est rédigé sous forme de questions à choix multiples d’une durée de 1 heure ;
  • épreuve n° 2 : revue contractuelle et légale des comptes. Le test est rédigé sous la forme d’une mise en situation réelle d’une durée de 4 heures ;
  • épreuve n° 3 : mémoire. Soutenez votre thèse oralement durant 1 heure. Vous devez obtenir au moins 10/20 aux 3 tests sans exclusion pour réussir le DEC.

Compétences à maîtriser de l’EXAMEN OFFICIEL 

Le DEC certifie l’atteinte du socle de connaissances et de compétences (objectifs à atteindre) listé ci-dessous : 

Test n°1 

  • comptable agréé règlement professionnel et déontologique ;
  • comprendre, maîtriser et respecter le cadre légal, réglementaire et déontologique de la profession comptable ;
  • maîtriser les références normatives de la profession.

Test n° 2 

  • contrat et revue légale des comptes ;
  • participer, concevoir ou superviser des tâches de révision contractuelle et juridique ;
  • maîtriser les références normatives de la profession. S’engager dans, concevoir ou superviser des tâches de revue ou de conception de contrôle interne dans un cadre contractuel ou légal ;
  • comprendre, concevoir ou évaluer les systèmes d’information comptable d’une entité. Interférer avec des entités qui diffèrent par leur statut (public/privé, public ou non public, marchand/non marchand) ou par leur fonctionnement dans un contexte national ou international ;
  • appliquer une approche analytique et consultative.

Opportunités après DEC 

À première vue, si vous réussissez le DEC, vous deviendrez comptable agréé. À noter toutefois que ce diplôme donne également droit à : 

  • auditeur responsable du comité de contrôle de gestion ;
  • directeur de la comptabilité ;
  • directeur administratif et financier (DAF) ;
  • dirigeant exécutif senior ;
  • administrateur de sociétés dans les domaines comptable, financier, administratif ainsi que dans le domaine de l’audit.

Possédant un diplôme de comptable agréé (DEC), vous êtes qualifié pour occuper des postes à haute responsabilité. Ainsi, vous pouvez trouver un emploi de comptable, commissaire aux comptes, cadre supérieur, par exemple, chef d’entreprise, notamment dans le domaine de la comptabilité, de la finance et de l’administration, mais aussi dans le domaine de l’audit. Le salaire d’un comptable débutant varie entre 40 000 et 75 000 euros bruts par an et peut monter jusqu’à plus de 100 000 euros bruts par an au cours de sa carrière.

 

Plus de postes

Le Cnam Haute Normandie propose des formations pour les salariés, demandeurs d’emploi et jeunes en recherche de formations ou d’alternance.
Suivez-nous
Copyright © 2022 | Tous droits réservés.