Le pouvoir des simulations sur le processus d’apprentissage

La curiosité d’un enfant ne peut pas être satisfaite par de simples explications pures : ils ont besoin d’une démonstration et ils ont besoin d’essayer les choses par eux-mêmes.

Et cela se poursuit bien au-delà de l’âge adulte. La soif de connaissances des étudiants ne peut pas être satisfaite par des notions théoriques arides : ils ont besoin de voir comment ces théories s’appliquent dans la vie réelle.

Les simulations aident le système éducatif à mieux doter les étudiants de connaissances pratiques, afin qu’ils soient plus performants lorsqu’ils devront faire face à des situations réelles dans leur future carrière.

 

Utilisations pratiques des simulations

Imaginez si les pilotes apprenaient à voler uniquement dans les livres. Je suis sûr que l’avion ne serait pas devenu le moyen le plus sûr de se déplacer.

Il y a des cas où il est difficile de recréer des situations réelles dans un environnement sûr. Il est impossible pour les nouveaux pilotes de tester leurs compétences dans différentes conditions météorologiques et situations dans un véritable jumbo jet. Il n’y a absolument aucune marge d’erreur et ce serait tout à fait dangereux.

Heureusement, ils n’ont pas à risquer leur vie. Grâce à la technologie, les nouveaux pilotes disposent de simulateurs de vol qui reproduisent presque parfaitement les scénarios de la vie réelle, de sorte qu’ils peuvent apprendre à réagir dans différentes conditions météorologiques sans être exposés à un risque réel.

Les simulations ne sont cependant pas réservées aux seuls pilotes. Elles pourraient être utilisées dans tous les domaines, à tous les niveaux de l’enseignement. Elles peuvent aider les élèves du secondaire à mieux comprendre les concepts de physique et autres matières complexes. Elles peuvent également aider les étudiants en médecine à apprendre comment réaliser une opération cardiaque, sans risque. 

 

Simulations et taux d’engagement élevé

Toutes les simulations ont un point commun : elles maintiennent l’engagement des élèves tout au long du processus d’apprentissage.

Les simulations ont un taux d’engagement élevé.

Un niveau d’engagement plus élevé peut aider à transformer l’apprentissage en un processus interactif et le facteur ludique supplémentaire contribuera à attiser l’intérêt des élèves.

Le principal avantage de laisser les élèves interagir avec les simulations est qu’elles les engagent dans un apprentissage profond. Si les étudiants ont la chance d’essayer ce qu’ils ont appris théoriquement, ils auront un aperçu pratique sur le matériel et donc ils obtiendront une compréhension plus profonde sur la façon dont les choses fonctionnent dans la réalité.

Plus de postes

Le Cnam Haute Normandie propose des formations pour les salariés, demandeurs d’emploi et jeunes en recherche de formations ou d’alternance.
Suivez-nous
Copyright © 2022 | Tous droits réservés.