Guide de la formation en Haute Normandie

Comment former vos équipes à réagir aux situations à risque ?

 

Maîtriser la gestion des risques, c’est mettre en avant un environnement de travail sécurisé. Les formations permettent de sensibiliser le personnel aux divers accidents et dangers de votre entreprise et d’y faire face. Cela permet de garantir le bien-être des salariés et d’assurer le développement de l’entreprise.

Quels sont les différents risques professionnels ?

 

Les risques professionnels peuvent provenir d’une activité mal maîtrisée, de l’usage de produits chimiques ou encore de postures assez contraignantes au quotidien. Ils peuvent aboutir à des dommages physiques, psychiques, des maladies… Dépendamment de l’activité de l’entreprise, les risques professionnels peuvent être de diverses natures :

  • physiques : incendie, intempéries, vibrations, niveau d’éclairement ;
  • mécaniques : écrasements, heurts, projections, gestes répétitifs ;
  • chimiques : cancérigènes, toxiques, irritants, produits gazeux ;
  • biologiques ;
  • radiologiques ;
  • psychologiques : charges excessives, stress, agression verbale ou physique.

Il est important de distinguer les termes de « risque » et de « danger ». Un produit peut être dangereux, mais les risques à l’utiliser sont assez restreints. Il est possible de prendre les mesures de précaution nécessaires de protection individuelle comme le port de gants ou de masques.

 

Chasse aux risques : en quoi consiste la prévention des risques ?

 

La prévention relève surtout de la responsabilité de l’employeur. En fonction des articles L. 4121-1 et L. 4121-2 du Code du travail, il faut prendre les mesures d’hygiène et de sécurité nécessaires pour assurer la sécurité des salariés. Il s’agit de mettre en place des actions de prévention et d’évaluation des risques professionnels et de la pénibilité au travail. La mise en place de ces mesures passe par la mise en place d’un document unique contenant les principes suivants :

  • éviter les risques ;
  • déterminer ceux qui ne peuvent pas être évités ;
  • combattre les risques ;
  • adapter le travail au salarié ;
  • prendre en compte de l’évolution de la technique ;
  • planifier la prévention en y associant technique, organisation du travail et conditions-de-travail ;
  • prendre les mesures de protections collectives ;
  • donner toutes les instructions aux travailleurs.

Vous pouvez voir cette page pour en savoir plus sur la chasse aux risques.

 

Une formation aux risques professionnels pour chaque protagoniste

 

Du côté des entreprises

De multiples obligations réglementaires imposent les employeurs en termes de formation du personnel, que ce soit pour :

  • assurer l’adaptation à un poste de travail ;
  • veiller au maintien de leur capacité à l’emploi ;
  • renforcer le sentiment d’appartenance ;
  • protéger ses salariés.

 

Du côté des salariés

Le risque zéro n’existe pas. Au quotidien, les salariés sont exposés à des situations dangereuses : risques chimiques, inondation, risques psychosociaux, accidents du travail… Se former à la sécurité, c’est donc avoir la possibilité d’évaluer les risques pour mieux les gérer.

 

Du côté des managers

La politique de prévention des risques est aussi recommandée pour les managers. Le management de la prévention au quotidien, par exemple, fera référence aux enjeux juridiques, humains et économiques. Les managers apprendront à agir au quotidien, accepter les risques et gérer le personnel. On distingue aussi le management du mieux vivre au travail. Il met en avant la gestion des risques psychosociaux et développe les sources de motivation pour être épanoui dans son travail. Outre cela, les managers peuvent aussi se former pour apprendre à leurs salariés les bonnes pratiques ergonomiques afin de bien vivre à son poste de travail.

 

Pourquoi former vos salariés pour la prévention des risques professionnels ?

 

Pour la santé et sécurité au travail, la formation est essentielle en matière de prévention des risques.

 

La formation pour la prévention du risque est obligatoire

Afin de prévenir ces risques et assurer la santé et sécurité au travail, l’employeur doit proposer des formations pour la sécurité au travail : sécurité incendie, mesures de prévention pour l’usage de produits chimiques, utilisation d’engins, sauveteur secouriste. Elles peuvent aussi concerner les stagiaires ou les intérimaires en cas de changement de poste. L’employeur doit aussi mettre en place un plan de prévention pour évaluer les risques liés à la profession. De plus, il est plus simple de définir le plan d’actions à mettre en place pour éviter tout accident du travail. 

 

La formation après une recommandation de votre branche professionnelle

Il est nécessaire d’apporter aux travailleurs toutes les compétences nécessaires pour l’évaluation des risques et des éventuelles maladies professionnelles. Ce sont les branches d’activités qui vont capitaliser ces savoirs au niveau national. Alors que les comités techniques vont formuler les recommandations de formation pour chaque secteur d’activité. 

 

La formation prévention des risques : un gage de performance

La prévention des risques majeurs est une démarche importante au cœur d’une entreprise. Elle lui permet de s’adapter aux nouvelles dispositions sociales et réglementaires. La compétitivité de l’entreprise sera décuplée. 

 

Prendre en compte les mesures de prévention primaire, secondaire et tertiaire

 

Après une évaluation des risques, il faut agir de sorte de les diminuer. Pour ce faire, il faut adopter une échelle de prévention.

 

La prévention élémentaire

Elle cherche à éviter au maximum l’apparition d’un risque, que l’on peut aussi dénommer comme « facteurs de risques ». Si vous voulez par exemple vous protéger de risques psychosociaux, il est impératif de faire évoluer les conditions de travail avec leur organisation. Si vous désirez vous protéger contre l’usage d’un produit nocif, alors cherchez des alternatives plus sûres.

 

La prévention secondaire

Elle met en exergue l’accent sur la personne et sa protection. Le risque est toujours présent, mais on renforce la faculté des employés à y faire face. Si vous voulez protéger le personnel des brûlures, vous devez rendre les équipements de protection obligatoires. Pour éviter le burn-out au travail, alors des méthodes de gestion du stress peuvent marcher. Les mesures de protection secondaire ont l’avantage d’être rapides à mettre en place.

 

Les mesures de prévention tertiaire

Les mesures de prévention tertiaire visent à diminuer la survenue de récidives ou de complications à un risque. Pour les salariés victimes d’une agression verbale ou d’un harcèlement moral, un accompagnement physique est nécessaire. 

 

Agir : l’ultime étape pour éviter les risques professionnels

 

Il est nécessaire d’adopter des modes d’approches divers en fonction de la nature de vos activités.

 

Les mesures collectives et individuelles

La prévention collective se veut de protéger la totalité des salariés en supprimant ou en diminuant les situations pouvant être dangereuses sur l’espace de travail. La prévention individuelle va protéger chaque salarié en lui fournissant les équipements nécessaires pour diminuer les éventuels risques.

 

Les dispositifs médicaux, techniques et légaux

Dans certaines situations, il faut mettre en place des mesures de prévention découlant d’aspects techniques ou légaux :

  • les mesures techniques sont liées à des machines ou des méthodes de fabrication ;
  • les mesures médicales sont garanties par les services de santé au travail. Ils sont aptes à vous conseiller pour mener des actions de prévention efficaces ;
  • les mesures légales se rapportant à la loi, et ce, sous peine de sanctions.

 

Plus de postes

Guide de la formation en Haute Normandie

Ce site est un blog de conseils et d’information sur la formation et n’a aucun lien avec l’organisme de formation CNAM

Suivez-nous
Copyright © 2022 | Tous droits réservés.