Comment l’IA change l’éducation spécialisée

Les défis à relever 

Les troubles du spectre autistique (TSA) représentent un large éventail de troubles qui comprennent l’autisme et le syndrome d’Asperger. Les enfants atteints de TSA éprouvent généralement des difficultés à communiquer verbalement et non verbalement, à interagir socialement, à jouer de manière imaginative ou créative et à traiter leurs sens. Ils ont également tendance à se concentrer sur des domaines d’intérêt très étroits et sont impatients et réactifs si on leur demande de se concentrer sur d’autres sujets. Ces défis se traduisent par des difficultés en classe. Les enfants atteints de TSA peuvent ne pas comprendre ce que les enseignants leur demandent, manquant souvent les indices non verbaux subtils des enseignants et des camarades de classe. Parce qu’ils ont du mal à comprendre ou à interpréter les indices non verbaux tels que le langage corporel et les expressions faciales, ils ont souvent des réponses sociales inappropriées qui peuvent conduire à l’intimidation et à l’isolement. Les difficultés liées aux jeux d’imagination peuvent entraver l’interaction et l’intégration d’un enfant au sein de la classe, créant des frustrations et d’autres problèmes pour l’élève et l’enseignant. Souvent, les enfants du spectre des TSA souffrent également de problèmes sensoriels, ce qui signifie qu’ils n’aiment pas être touchés, qu’ils ont des difficultés dans les environnements bruyants et à maintenir le contact visuel. Les enfants du spectre des TSA ont souvent des problèmes d’ordre sensoriel. Nous tenons pour acquis le nombre d’interactions sociales subtiles qui composent une journée en classe, et combien nous, en tant qu’enseignants, comptons sur celles-ci pour enseigner efficacement. Les enfants atteints de TSA nous obligent, en tant qu’éducateurs, à réévaluer des procédures simples en classe :

  • déplacer les affichages colorés hors du champ de vision des élèves atteints de TSA ;
  • les asseoir loin des climatiseurs ou de la sonorisation pour limiter les entrées audio ;
  • les asseoir à l’extrémité d’une table pour limiter le contact des coudes avec les autres élèves.

Ce sont des changements simples qui pourraient faire la différence et permettre un meilleur environnement d’apprentissage pour les élèves atteints de TSA. La gestion de l’anxiété et du stress des élèves TSA en classe est un sous-thème à part entière, et il existe de nombreux outils formidables qui peuvent aider, comme l’incroyable échelle à 5 points.

 

Comment l’IA change l’éducation spécialisée

La technologie a également commencé à jouer un rôle intéressant dans l’éducation des élèves atteints de TSA. En fait, il a été démontré qu’en général, les élèves atteints de TSA réagissent plutôt bien aux apports technologiques lorsqu’ils contrastent avec les apports sociaux ou humains. Cela s’aligne sur une caractéristique généralement acceptée de la plupart des élèves atteints de TSA, ils s’orientent plus facilement vers les objets que vers les personnes. Ceci nous amène à l’intelligence artificielle (IA) et aux façons inédites dont les robots réactifs et sociaux ont commencé à jouer un rôle dans l’enseignement des compétences sociales aux enfants TSA. L’idée est que, puisque les enfants atteints de TSA sont plus à l’aise autour des ordinateurs et, par extension, des robots, ils apprennent des compétences sociales clés d’une manière qui leur semble sûre et prévisible. Il s’agit d’intelligence artificielle. Voici quelques exemples :

 

Kaspar

Kaspar est un robot social développé par le groupe de recherche sur les systèmes adaptatifs de l’Université de Hertfordshire, avec l’intention spécifique de développer un compagnon d’apprentissage pour les étudiants atteints de TSA. Depuis 1998, les chercheurs ont poursuivi le développement du robot par le biais de programmes de recherche successifs et il existe aujourd’hui 20 robots qui ont interagi avec plus de 300 élèves atteints de TSA à travers la Grande-Bretagne dans des contextes éducatifs et cliniques.

Parmi les résultats obtenus, on peut citer :

  • les enfants atteints de TSA qui ont joué en couple avec Kaspar ont démontré une meilleure interaction sociale entre eux une fois que Kaspar a été retiré du jeu. 
  • quand ils étaient équipés de capteurs qui répondaient à un toucher de pression légère ou profonde, les chercheurs ont constaté que les enfants TSA commençaient à toucher Kaspar plus légèrement au fur et à mesure de la session. 
  • l’étude a démontré la possibilité d’enseigner aux enfants autistes les parties du corps et les interactions physiques appropriées ;
  • Kaspar a également été programmé pour utiliser un couteau et une fourchette, se coiffer et se brosser les dents, des fonctions qui sont utilisées pour aider les enfants autistes avec l’hygiène personnelle et les questions autour de la nourriture et de l’alimentation.

Alors que Kaspar n’est actuellement pas une IA complète puisqu’il est télécommandé par un parent ou un enseignant, l’ambition de l’équipe de recherche reste un développement continu qui donnera finalement un robot sophistiqué et programmable qui peut aider de manière indépendante les enseignants et les parents à relever un certain nombre de défis sociaux délicats pour leurs élèves.

Milo

Milo, le robot développé par Robots4Autism, enseigne aux élèves d’âge élémentaire et intermédiaire la compréhension et la signification des émotions et des expressions, et démontre un comportement et des réponses sociales appropriées. Milo a un écran vidéo dans sa poitrine qui affiche des symboles, ce qui permet de garder les yeux des élèves concentrés sur les objectifs d’une leçon, même lorsque leurs oreilles se déconnectent. Le robot dispose également de capteurs, de caméras et d’un logiciel de reconnaissance faciale pour capturer les réponses de l’enfant et évaluer ses progrès. Milo est livré avec une gamme de programmes pré-programmables, élaborés par des experts en pédagogie clinique, qui est gérée via une tablette par l’enseignant. Avec un prix élevé de 5 000 €, Milo n’est cependant actuellement disponible que pour les programmes scolaires ADS et spéciaux les mieux dotés. Milo démontre cependant le vaste potentiel des robots sociaux et de compagnie, et la société dispose d’une foule de vidéos de témoignages d’enseignants qui décrivent un certain nombre de résultats positifs : 

  • des élèves capables de maintenir un contact visuel ;
  • d’autoréguler leurs émotions ;
  • de se sentir à l’aise pour se déplacer librement dans les bâtiments scolaires, pour n’en citer que quelques-uns.

Nao

Prononcé  » maintenant », Nao est un robot social programmable et est le seul robot autonome de notre liste. Sans doute le robot commercial le plus réussi jusqu’à présent, il y a plus de 5 000 Naos en activité à travers le monde. Les fabricants de Nao ont développé des programmes, des applications et des portails web spécifiques pour aider l’éducation spéciale, où Nao joue le rôle d’un assistant d’enseignement où, avec l’enseignant, ils engagent la classe dans un large éventail de leçons, de jeux et d’activités qui enseignent et modélisent la prise de tours, la devinette des émotions, la communication, le suivi des instructions, etc. Nao est très adaptatif et les enseignants peuvent modifier les leçons et les tâches en fonction des objectifs d’apprentissage, des motivations, des états internes et de la personnalité de chaque enfant. A 9 000 €, Nao est encore une fois un outil coûteux, ce qui interdira à de nombreuses institutions et écoles aux ressources insuffisantes de l’utiliser.

 

Un avenir radieux en perspective ?

Les commentateurs mettent en garde contre le fait de considérer les robots comme une panacée pour l’accompagnement de l’autisme, et soulignent les émotions rudimentaires qu’il est actuellement possible d’imiter ou d’apprendre, alors que les concepts émotionnels complexes tels que l’empathie sont bien plus difficiles à comprendre pour les élèves de l’ADS. Les robots sont un moyen de communication efficace pour les enfants. Cependant, la majorité des études disponibles indiquent que la thérapie et l’enseignement assistés par robot ont des conséquences significatives et positives sur la vie quotidienne des enfants TSA et de leurs familles.

Plus de postes

Le Cnam Haute Normandie propose des formations pour les salariés, demandeurs d’emploi et jeunes en recherche de formations ou d’alternance.
Suivez-nous
Copyright © 2022 | Tous droits réservés.